image Comment rebondir après la faillite de son entreprise

Comment rebondir après la faillite de son entreprise

Comment rebondir après la faillite de son entreprise

Même les entrepreneurs aujourd'hui les plus prospères ont connu un échec (ou plusieurs) à leurs débuts. Les subtilités du monde des affaires peuvent être la cause d'une faillite, même si vous n'êtes pas directement responsable de la chute de votre entreprise. Malheureusement, les nombreux rouages impliqués dans un nouveau business peuvent vous amener à négliger des facteurs essentiels, ce qui entraîne une mauvaise expérience.

De nombreux entrepreneurs soulignent l'importance de rebondir. Comme le dit Bill Gates : "C'est bien de célébrer le succès, mais il est plus important de tenir compte des leçons liées à l'échec". Les meilleurs entrepreneurs ont su jouer de l'expérience qu'ils ont acquis lors d'une mauvaise expérience pour rebondir avec plus de force que jamais sur de nouveaux projets.

Il y a plusieurs façons de rebondir après un échec professionnel. 


1. Ne pas surestimer le potentiel d'une start-up

En réalité, beaucoup de start-ups ne font pas long feu. Une étude de la Harvard Business School révèle que 75 pour cent des start-ups financées par du capital-risque échouent. Cependant, de nombreux jeunes entrepreneurs ne voient dans les médias que des exemples de succès de création d'entreprise, avec d'anciennes start-ups comme Snapchat, Airbnb et Dropbox parmi les nombreux cas de réussite. En particulier avec beaucoup de ces jeunes pousses si répandues dans la vie de tous les jours, l'idée d'un premier démarrage réussi peut vite se transformer en une vision irréaliste.

La fausse impression que la plupart des start-ups réussissent, alors que c'est le contraire, peut mener à une planification imprudente. Sans reconnaître la possibilité de l'échec d'une start-up, certains entrepreneurs conçoivent aveuglément leur business plan sans tenir compte des potentielles difficultés qui peuvent survenir.

Si votre projet professionnel ne fonctionne pas comme prévu, il faut trouver pourquoi, que vous ayez ou non une faute directe. Il ne faut pas non plus oublier que l'aventure s'est terminée comme beaucoup d'autres aventures terminent, il ne faut surtout pas mettre en doute son propre potentiel ou talent à cause de ce seul échec. De Warren Buffett à Bill Gates, même les entrepreneurs les plus prospères ont leur part d'investissements et d'échecs.


2. Se rendre compte que le profit est rarement immédiat

A quelques exceptions près, il est peu probable qu'une nouvelle entreprise commerciale soit rentable au cours de sa première ou deuxième année. Un élément important qu'une entreprise défaillante peut fournir est le manque de succès immédiat. Lorsque vous commencerez votre prochaine entreprise, il sera plus facile de vous souvenir des heures de travail et des exigences mentales de votre entreprise précédente, ce qui vous aidera à prendre une décision quant à savoir si tout va bien ou non. Cette fois-ci, avec votre expérience passée, la prudence jouera un rôle plus important dans l'évaluation du potentiel d'une nouvelle idée professionnelle.

Surtout si votre entreprise précédente avait du potentiel, mais que vous n'aviez pas assez de capitaux pour poursuivre l'expérience plus longtemps. Il peut être intéressant de prendre un peu de temps pour recueillir les fonds appropriés avant de se lancer dans une nouvelle aventure. Idéalement, une entreprise devrait être en mesure de subvenir à ses besoins financiers pendant une certaine période, plus ou moins longue, pendant que le buzz se développe et que les affaires se mette sur pied.


3.  Ne pas oublier les clients satisfaits

Même si votre projet professionnel précédent n'a pas fonctionné comme prévu, vous pourriez avoir d'anciens clients qui étaient satisfaits du produit ou du service, ou même votre charme en tant que vendeur. Lorsque vous démarrez une nouvelle entreprise, assurez-vous d'atteindre ces clients, en mentionnant votre lien avec l'entreprise avec laquelle ils ont des bons souvenirs. 


4. Faire l'inventaire

Il y a différents degrés de gravité pour une entreprise en difficulté. Certaines entreprises en faillite peuvent drainer les investisseurs à sec, tandis que d'autres peuvent s'être arrêtés avant que des dommages irréparables aient été commis. Quoi qu'il en soit, il est prudent de faire l'inventaire des fonds et des ressources dont vous disposez. Faire l'inventaire aide à obtenir une image réaliste du moment où vous pouvez remonter à cheval et poursuivre une nouvelle idée, en plus du montant que vous pouvez investir de façon réaliste en termes d'argent et de temps.


5. Définir des objectifs plus réalistes

Une mauvaise expérience peut aider à atteindre des objectifs plus réalistes, avec de nouvelles connaissances sur ce qui fonctionne ou non, en plus d'attentes monétaires réalistes à court et à long terme dans un secteur donné. De plus, l'expérience acquise lors des échecs passés aide à s'améliorer personnellement ainsi qu'améliorer ses connaissances du marché.

Une entreprise infructueuse n'est pas chose neuve pour la majorité des entrepreneurs actifs. Ce qui est important, c'est la façon dont vous rebondissez, idéalement avec plus d'enthousiasme et de passion. L'échec peut donner lieu à une meilleure connaissance, de buts plus réalistes, d'occasions de réseautage et de forces personnelles, ce qui augmente la probabilité que votre prochaine entreprise soit un succès retentissant.


Autres articles